Accusés de collaboration avec le renseignement israélien, quatre Iraniens exécutés



Quatre Iraniens, accusés par la justice d’avoir collaboré avec les services secrets israéliens, ont été exécutés. Quelques mois plus tôt, les Gardiens de la révolution avaient annoncé l’arrestation d’un réseau lié au renseignement de l’Etat hébreu.

Quatre Iraniens ont été exécutés en Iran après leur condamnation à mort pour avoir, collaboré, selon les autorités, avec le renseignement israélien.

«Ce matin, les sentences contre quatre des principaux membres du groupe de voyous lié aux services de renseignements du régime sioniste, ont été exécutées», a ainsi rapporté ce 4 décembre le site iranien Mizan Online.

Le 22 mai, les Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de l’Iran, avaient annoncé l’arrestation des membres d’«un réseau agissant sous la direction des services de renseignement» israéliens, sans préciser le lieu de leur arrestation.

«Selon la décision finale rendue par la Cour suprême, les accusés Hossein Ordoukhanzadeh, Shahin Imani Mahmoudabad, Milad Ashrafi Atbatan et Manouchehr Shahbandi Bojandi, ont été condamnés à mort pour leur coopération avec le régime sioniste et pour enlèvement», avait annoncé le pouvoir judiciaire quelques jours avant l’exécution de la sentence.

«Ces personnes ont commis des vols, des destructions de biens personnels et publics, des enlèvements et l’extorsion de faux aveux», rapportait un communiqué publié par les Gardiens de la Révolution en mai.

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, l’Iran est parmi les pays qui exécutent le plus de prisonniers au monde, après la Chine.

L’Iran a annoncé à plusieurs reprises l’arrestation d’agents travaillant pour les services de renseignements de pays étrangers, notamment Israël, ennemi juré de l’Etat iranien.

Fin juillet, Téhéran avait fait état de l’arrestation d’agents liés au Mossad, le service de renseignement extérieur israélien pour avoir planifié de viser un «centre de défense sensible». 

La République islamique d’Iran a aussi accusé Israël d’avoir saboté certains de ses sites nucléaires et d’avoir assassiné des personnalités clés iraniennes, notamment des scientifiques.

De son côté, Israël  – lui-même détenteur de l’arme nucléaire accuse l’Iran, qui dément, de vouloir acquérir la bombe atomique et dit chercher par tous les moyens à l’empêcher de le faire. Israël veut plus généralement contrer l’influence de l’Iran au Moyen-Orient, et mène régulièrement des bombardements contre des milices iraniennes en Syrie.



رابط المصدر

اترك رد