Energie : les exportations de fioul russe vers la Chine devraient atteindre un niveau record en mai



Dopées par les restrictions européennes sur les produits pétroliers russes et les quotas d’importation fixés par les autorités chinoises, les livraisons russes de mazout à la Chine ont augmenté ces derniers mois.

350 000 barils : c’est la quantité de fioul que la Russie devrait exporter vers la Chine au mois de mai, selon Bloomberg. Se basant sur les données de la société d’analyse Kpler, l’agence de presse américaine souligne une hausse constante et significative des achats chinois de mazout russe.

Selon Bloomberg, ces approvisionnements russes auraient «bondi dès février», date à laquelle l’Union européenne, les pays du G7 et l’Australie ont introduit un prix plafond pour l’achat de produits pétroliers en provenance de Russie. Un second plafond, qui est venu s’ajouter à celui sur le brut russe, entré en vigueur au mois de décembre.

En réponse à cette volée de mesures des Occidentaux, Vladimir Poutine a interdit par décret la vente d’or noir à tous les pays appliquant un plafond, venant encore restreindre les échanges d’hydrocarbures entre la Russie et les pays européens.

40% du fioul chinois provient de Russie

Côté chinois, les livraisons de fioul depuis la Russie ne devraient pas diminuer à court terme, à en croire Bloomberg. «Nous prévoyons que les entrées de mazout vers la Chine resteront élevées en mai et augmenteront encore à partir de juin», a déclaré auprès de l’agence Jianan Sun, analyste à Londres chez Energy Aspects Ltd.

Cette tendance s’expliquerait également par les quotas, fixés par les autorités chinoises, en matière d’importation de brut, poussant les raffineries du pays à rechercher des alternatives pour leur approvisionnement. Des quotas qui seraient plus bas qu’en 2022. Selon Viktor Katona, analyste chez Kpler interrogé par l’agence de presse, la Russie pèse jusqu’à 40% de tout le mazout importé par la Chine.



رابط المصدر

التعليقات مغلقة.